Choisir une montre cardio pour le vtt

Comment choisir une montre cardio vtt ?

Les montres cardio-fréquencemètres.
« Le sport c’est la santé », et c’est bien vrai. Faire du sport entretiens la forme, le corps et le moral. Mais ce n’est pas une raison pour tomber dans tous les excès. Pour cela il faut surveiller, être à l’écoute de son corps et de son primordial organe: le cœur. Je n’apprends rien à personne mais l’on mesure l’activité du cœur grâce au rythme (ou fréquence) cardiaque. Ce rythme varie selon l’effort (il y aura une différence entre faire un 100m et le regarder à la TV) et selon le physique : homme ou femme, 150 kg ou 60 kg, 2,00m ou 1,65m, sportif ou pas, etc. Bref ! Un cœur pour chaque personne et une personne pour chaque cœur. Que l’on soir cœur d’artichaut ou cœur de bœuf.

Quelle est ma fréquence cardiaque ?
Tout d’abord la fréquence cardiaque est mesurée en BPM : Battement Par Minutes. Elle est différente au repos et pendant un effort.

Au repos :
Pour mesurer sa fréquence cardiaque au repos il faut trouver son pouls. La méthode la plus facile est de presser une artère contre un os et de sentir les pulsations de sang que le cœur envoi. Les zones les plus propices sont au niveau du poignet ou du cou (sans s’étrangler bien sur). Ensuite il suffit de compter le nombre de ses pulsations pendant une minute (deux pour plus de précisions -> ne pas oublier de diviser par deux à la fin sinon vous allez vous faire peur) et vous aurez votre pouls. La moyenne au repos pour un adulte est d’environs 70 battements par minutes.

Pendant l’effort :
Difficile de courir (et de pédaler encore plus) avec un doigt sur son poignet. Il n’existe à ce jour qu’une solution : le cardio-fréquencemètre. C’est notamment utile pour ne pas dépasser sa FC Max.

Une FC Max, quésaquo ?
FC Max = Fréquence Cardiaque Maximale. Autrement dit, la fréquence cardiaque qu’il ne faut jamais dépasser ! (Et ceci est très important). Elle se trouve par un calcul tout simple : 220 – son âge.

Exemple :
J’ai 20 ans, donc : 220 – 20 = 200 Ma FC Max est de 200 BPM (facile n’est-ce pas ?)

Une montre cardio, pour quoi faire ?
J’ai mon cardio qui me calcule ma fréquence cardiaque, j’ai ma FC Max, c’est bien joli tout ça mais maintenant j’en fais quoi ? Avec ses deux outils vous allez pouvoir vous situer dans une catégorie pour combiner au mieux vos attentes et votre sport :

Catégorie 1 : Pour du sport « Bien être » et contre le stress il faut être entre 50 et 60% de sa FC Max (c’est à dire entre 100 et 120 BPM dans notre exemple) ;

Catégorie 2 : Pour une perte de poids ou des raisons de santé* il faut être entre 60 et 70% de sa FC Max (c’est à dire entre 120 et 140 BPM dans notre exemple) ;

Catégorie 3 : Pour du sport « performance » avec un entraînement régulier il faut être entre 70 et 85% de sa FC Max (c’est à dire entre 140 et 170 BPM dans notre exemple) ;

Catégorie 4 : Pour de la compétition on peut être entre 85 et 100% de sa FC Max (c’est à dire entre 170 et 200 BPM dans notre exemple).

*A voir avec son médecin

Les fonctions d’une montre cardio-fréquencemètre :

Cela diffère suivant la marque et le modèle.

- Heure (et oui c’est quand même une montre à la base) ;
- Chrono (pour le sport c’est obligatoire) ;
- Fréquence Cardiaque (sinon ce ne serai pas un cardio) ;
- Fréquence Minimum, Moyenne, Maximum ;
- Zone Cible (très important, qui définit un BPM Minimum et maximum, notamment pour rester dans sa catégorie) ;
- Alarme (réveil mais aussi alarme qui bipe lorsque l’on sort de sa zone cible) ;
- Compteur de Calorie (avec possibilité de Zone cible)
- Graphique (pour l’évolution du rythme)
- Mémoire (pour un rapport d’exercice après un effort)

Les petits plus que l’on peut avoir sur un cardio : Altitude, température, distance, vitesse et même GPS.

Les Marques :
(Toutes les marques présentées ci-dessous sont garanties 2 ans)

Montres POLAR :
Leadeur des cardio, cette marque finlandaise offre des produits techniques et fiables. Petit guide des Polars : Série FS = forme et bien être, Série FT = fitness, musculation et perte de poids, Série RS = course à pied et trail, Série CS = cyclisme, Série AXN = sports de montagne.

Montres SUUNTO :
Une autre marque finlandaise, leadeur des altimètres et d’une remarquable solidité Guide des Suuntos : T1C = forme et bien être, T3C et T4C = cardio avec minuteurs, T6C = pour l’analyse de l’entraînement.

Montres GARMIN :
Leadeur des GPS, les Garmins sont des grosses montres avec de multiples fonctionnalités très performantes. Guide des Garmins : Forerunner 305, 405 = équipés d’un GPS, 310 XT HRM (avec une ceinture souple), Edge = pour le cyclisme.

Montres TIMEX :
Marque américaine, leadeur des chronomètres. Ce sont des montres précises au look passe-partout (de Fort Boyard). Guide les Timex : Sport personnel = basique et facile d’utilisation, Digital fitness = pour le sport en groupe et les chronos, Ironman road ou target trainer = pour mettre et lire ses données sur l’ordinateur, Ironman target trainer = munis d’un GPS.

Montres DECATHLON KALENJI :
Marque française (cocorico !) de Décathlon. Outsider des montres cardio-fréquencemètres. C’est pour moi le meilleur rapport qualité/prix. Montres allant du cardio basique : Kalenji 100 à 19,90€ au modèle présentent toutes les options utiles au coureur : Kalenji 500 à 109€. Toutes sont connectables à un ordinateur. La politique de Kalenji est : un sportif, un cardio. Pour chaque niveau du sportif, son cardio approprié.

Le coin des bons conseils :

Si vous souhaitez utiliser votre cardio en groupe (ou en salle), bien vérifier qu’il est encodé. L’encodage permet d’éviter les interférences entre les cardios. L’IPhone peut être utilisé comme cardio avec RUNALYZER qui est compatible avec les ceintures Kalenji, Polar, Suunto et geonaute (pas pour Garmin). Cela permet d’avoir un mp3-cardio. Les ceintures en tissus sont (à mon goût) bien plus confortables, surtout quand on débute.

Run, run, run !

Les commentaires sont fermés.