Choisir sa poche à eau vtt

poche a eau camelbak Quelle poche à eau utiliser pour la pratique du vtt ? Quel type d'ouverture choisir ? Comment la nettoyer ? Quelle contenance de liquide ?

Les Poches à eau

A ne pas confondre avec les sacs à eau que nous verront dans un autre article. Ici je vais vous parler de la poche en elle même car son choix est aussi important que le sac en lui-même.

Tout d’abord, pourquoi relayer sa bonne vieille gourde au rang d’antiquité du sport outdoor ?

Aujourd’hui, la gourde dure est clairement remplacée par la gourde souple. Elle est sans conteste bien plus efficace. Pourquoi ? La réponse est simple : PRATIQUE. Gain de place, meilleure répartition du poids, gain de volume dans le sac, gain de poids, plus la peine de s’arrêter pour chercher sa gourde dans son sac, la pipette est à portée de main, etc.

C’est prouvé, un sportif équipé d’un sac avec une poche à eau s’hydrate d’avantage que si il n’en avait pas (voir l’article sur les bienfaits de l’hydratation).

Les caractéristiques :

Pouvant aller de 1 à 3L, il existe plusieurs systèmes de poches à eau avec leurs avantages et leurs inconvénients.

L’ouverture : Soit par un bouchon à vis qui est le plus répandu et facile d’utilisation, soit par une glissière à règle. Cette dernière est moins pratique mais offre une ouverture de remplissage plus grande et facilite le nettoyage.

La « tétine » : Soit par clip qui est pratique mais s’use plus vite, soit par robinet moins pratique mais souvent orientable et subit moins l’usure.

Voilà pour les principaux mais d’autres caractéristiques sont à prendre en compte.

Le débit est très important. Pour une bonne rasade d’eau, il vaut mieux privilégier un tuyau épais et une grosse « tétine ».

Un autre point tout aussi important : l’isolation thermique. Certaines poches à eau ont leur tuyau recouvert de néoprène qui évite de « cuire » l’eau pendant l’effort. D’autres isolent les poches à eau. Le plus intéressant est d’avoir les deux (ou un sac qui isole bien le contact dos/poche à eau).

Le système d’entretien : Soit le kit de nettoyage (si on y arrive…), soit les tablettes/pastilles nettoyantes.

En ce qui concerne l’hygiène, un capuchon sur la tétine évite d’aspirer plus de solide que de liquide.

Petit plus : certaines poches à eau sont équipées d’un système de désolidarisation du tuyau et de la poche. C’est très pratique lorsque l’on doit faire des remplissages multiples et évite se sortir tout à chaque fois (comme lors de trails).

Enfin à mon sens les « gadgets inutiles » : la poignée sur la poche à eau qui rend la préhension plus pratique et la graduation pour les volumes d’eau.

Les marques :

Il nous brule les lèvres depuis le début, le voici enfin : le CAMELBAK ! Leader historique du marché, les poches à eau de marque Camelbak sont résistantes certaines sont garanties à vie), pratiques, etc.

De plus, beaucoup d’accessoires sont compatibles (protection isotherme, kit nettoyage, etc.). Très souvent la poche à eau est vendue avec un sac mais le prix moyen se situe autour d’une bonne trentaine d’euros.

Je citerai comme meilleur exemple le Camelbak Omega Plus.

A voir sur www.camelback.com

PLATYPUS : une marque que j’affectionne moins qui nécessite souvent une

longue manipulation qui n’est pas la bienvenue sous le feu de l’action.

Je citerai la Platypus Big Zip 2 en meilleur exemple.

A voir sur cascadedesigns.com/fr/platypus

SOURCE : La marque sans goût de plastique. Etanche à l’air avec son système WIDEPAC.

Je citerai la Source H2O. à voir sur sourceoutdoor.com

HYDRAPACK avec son mode « reverse » (à tester) www.hydrapak.com, LAFUMA avec son Waterbag, SALEWA et DECATHLON avec le Quechua Forclaz (toujours le meilleur rapport qualité/prix : moins de 10€).

Astuces :

Déjà, évitez toute boissons sucrées dans la poche à eau qui lui donneront un « goût » et seront favorable à l’apparition de moisissures (très important).

Pour un entretien au TOP : nettoyez votre poche à eau avec du liquide vaisselle, kit de nettoyage, ou pastilles. Rincez abondement jusqu’à faire partir le goût de javel (pipette y compris). Faites sécher à l’air libre et placez la poche à eau au congélateur. Cela bloquera la prolifération de bactéries à l'intérieur. Sinon nettoyez-la avec du gros sel et rincez bien.

Les commentaires sont fermés.